Edmond Bonan

Edmond Bonan (born 27 January 1937 in Haifa, Mandatory Palestine) is a French mathematician, known particularly for his work on special holonomy.[1][2]

Edmond Bonan

BiographyEdit

After completing his undergraduate studies at the École polytechnique, Bonan went on to write his 1967 University of Paris doctoral dissertation in Differential geometry under the supervision of André Lichnerowicz.[3] From 1968 to 1997, he held the post of lecturer and then professor at the University of Picardie Jules Verne in Amiens, where he currently holds the title of professor emeritus. Early in his career, from 1969 to 1981, he also lectured at the École Polytechnique.

See alsoEdit

ReferencesEdit

  1. ^ Publications of Edmond Bonan at the Comptes Rendus de l'Académie des Sciences de Paris – Séries I – Mathematics
    • Structures presque quaternioniennes, 258, 1964, pp. 792–795.
    • Connexions presque quaternioniennes, 258, 1964, pp. 1696–1699.
    • Structures presque hermitiennes quaternioniennes, 258, 1964, pp. 1988–1991.
    • Tenseur de structure d'une variété presque quaternionienne, 259, 1964, pp. 45–48.
    • Structure presque quaternale sur une variété différentiable, 261, 1965, pp. 5445–5448.
    • Sur les variétés riemanniennes à groupe d'holonomie G2 ou Spin(7), 320, 1966, pp. 127–129.
    • Sur un lemme adapté au théorème de Tietze-Uryshon, 270, 1970, pp. 1226–1228.
    • Relèvements-Prolongements à valeurs dans les espaces de Fréchet, 272, 1971, pp. 714–717.
    • Sur les relèvements-Prolongements à valeurs dans les espaces de Fréchet, 274, 1972, pp. 448–450.
    • Sur l'algèbre extérieure d'une variété presque hermitienne quaternionique, 295, 1982, pp. 115–118.
    • Sur l'algèbre extérieure d'une variété presque hermitienne quaternionique, 296, 1983, pp. 601–602.
    • Comparaison d'un corps convexe avec ses deux ellipsoïdes optimaux, 315, 1992, pp. 557–560.
    • Décomposition de l'algèbre extérieure d'une variété hyperkählérienne, 320, 1995, pp. 457–462.
    • Sur certaines variétés presque hermitiennes quaternioniques, 320, 1995, pp. 981–984.
    • Sur certaines variétés presque hyperhermitiennes, 321, 1995, pp. 95–96.
    • "Connexions pour les variétés riemanniennes avec une structure de type G2 ou Spin(7)", Comptes Rendus Mathématique, 343: 755–758, 2006, doi:10.1016/j.crma.2006.10.019.
  2. ^
  3. ^ Bonan, Edmond (1967), "Sur les G-structures de type quaternionien", Cahiers de Topologie et Géométrie Différentielle Catégoriques, 9.4: 389–463